Accéder au contenu principal

Caméra autonome

Aujourd’hui nous allons présenter un nouveau concept de caméra, celui des caméras autonomes.

Nous connaissons tous maintenant les caméras qui fonctionnent uniquement via une prise secteur. Ces caméras sont très efficaces, mais posent problèmes pour ceux qui ne possèdent que peu de prises, qui n’ont pas envie d’avoir 20m de câble d’alimentation entre une prise et une caméra ou bien pour ceux qui veulent faire des économies d’énergies.

Et bien ça tombe bien ! Les caméras autonomes sont là pour pallier ce problème. Et c’est de cela que nous allons parler dans la suite du sujet.


1) Pourquoi une caméra « autonome » ? 


Tout d’abord, nous allons voir d’où vient le mot « autonome » qui est donné à ces caméras.

Ce mot est parfait pour définir cette gamme de caméra. En effet, une caméra autonome est dispose d’une batterie rechargeable, permettant son fonctionnement sans aucune alimentation extérieure, et souvent sur une longue durée. Nous avons des caméras de cette catégorie proposant une autonomie allant jusqu’à 6 mois ! De quoi effectuer de nombreuses tâches.


De plus, si jamais la batterie tombe à plat, aucun souci ! La plupart du temps, une petite charge sur un port USB ou avec un adaptateur secteur et hop 3h plus tard vous êtes repartis pour des mois de fonctionnement !

Bref, de ce côté-là ce n’est que du bon. Vous pouvez les déplacer, les éteindre, les allumer, peu importe, c’est terminé avec les contraintes électriques que l’on peut rencontrer avec les autres caméras.

2) L’autonomie : OK, mais pour le reste ? 


Les caméras autonomes sont beaucoup plus petites et discrètes que les caméras plus traditionnelles. Ainsi, on peut se demander si en plus de l’autonomie, la qualité est au rendez-vous.

Et bien figurez-vous que oui ! Les caméras autonomes continuent simplement de suivre les évolutions technologiques et notamment la miniaturisation. C’est de plus en plus fréquent que dans le commerce, l’ensemble des équipements électriques, informatiques et électroménager soient de moins en moins spacieux. Et pourtant, leur performance n’est jamais réduite, bien au contraire même !

Pour les caméras c’est la même chose ! Nous proposons des caméras autonomes capables de filmer des images en HD et même en Full HD, là où quelques caméras traditionnelles n’en sont encore qu’à la qualité standard.

Il ne faut surtout pas sous-estimer la qualité de ces petites caméras ! Elles sont vraiment très performantes.

3) Les distances de détection et modes d’enregistrements : 


Nous entrons maintenant dans une des particularités des caméras autonomes, le mode d’enregistrement ainsi que la portée de détection.

L’ensemble des caméras autonomes existantes fonctionnent sur le même principe : Une détection de mouvement via un capteur PIR.

Pour expliquer plus dans les détails, un capteur PIR est un détecteur un peu différent des traditionnels fonctionnant par comparaison d’image. Le capteur PIR, lui, va fonctionner par détection de chaleur.
C’est une technologie qui commence à se développer de plus en plus. Elle permet un énorme avantage pour la vidéosurveillance. Contrairement aux capteurs standards qui vont se déclencher même à chaque mouvement de feuille, d’un oiseau ou de tout autre chose inintéressante pour nous, le capteur PIR ne va se déclencher vraiment qu’en cas de présence de chaleur (hommes, animaux, etc.) évitant ainsi toute détection inutile.

Le seul petit inconvénient pour ce capteur est sa portée de détection qui ne dépasse pas les 8-10m.
Pour le reste c’est très simple : Le capteur détecte quelque chose, envoie l’info à la caméra qui va commencer l’enregistrement et le stocker sur sa carte mémoire.

De nuit, la portée n’a pas à rougir des autres caméras, elles peuvent fournir une image de qualité à une distance allant jusqu’à 15-20m.

4) Les différentes caméras autonomes : 


Pour conclure sur le sujet des caméras autonomes, nous allons voir qu’il existe plusieurs modèles intéressants !

Tout d’abord, il y a les caméras autonomes simples :

https://www.camerasurveillance.net/106-camera-de-securite-autonome-interieur-exterieur.html

Ces caméras peuvent être posées n’importe où et vont enregistrer tous les mouvements qu’elle pourra détecter sur une carte SD. Il vous suffit de consulter régulièrement la carte SD en allant sur place et de visualiser les enregistrements.

Enfin, il y a les caméras autonomes fonctionnant via WiFi :

https://www.camerasurveillance.net/80-camera-wifi-autonome-exterieure-batterie.html

Celles-ci vont vous fournir beaucoup d’avantages si elle est mise à portée d’une WiFi. Il suffit de connecter votre caméra sur une application smartphone et le tour est joué ! Vous êtes prêts à recevoir beaucoup d’avantages : notifications, visualisation à distance, exploration de la carte SD à distance, etc.

Pour conclure un peu tout ça, une caméra autonome est un produit innovant, qui convient à énormément de situations. Sa praticité, son économie, sa facilité d’utilisation et sa discrétion en fond des équipements de choix dans le domaine de la surveillance. Que le modèle soit en WiFi ou standard, les performances de ces caméras ne sont plus à prouver et beaucoup commencent à y trouver leur compte, alors pourquoi pas vous ?


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Comment améliorer le signal WiFi de votre système vidéosurveillance ?

Difficile pour vous d’obtenir un bon réseau, homogène dans toute votre habitation ? Avez-vous de la difficulté à obtenir un signal WiFi fiable et fiable dans certaines parties de votre maison ? Vous avez une caméra ou un système de vidéosurveillance WiFi et une ou plusieurs caméras sont trop éloignées de votre box internet ? Nous vous invitons à lire l'article ci-dessous qui pourra vous aider. Les répéteurs WiFi Un répéteur Wifi ou prolongateur permet d’étendre la zone de couverture de votre réseau Wifi. Il fonctionne en recevant votre signal Wifi existant, en l'amplifiant et en transmettant le signal boosté. Avec un répéteur Wifi, vous pouvez effectivement doubler la zone de couverture de votre réseau Wifi - en atteignant les coins les plus éloignés de votre maison ou bureau, différents étages, ou même étendre la couverture à votre cour. Quelle est la différence entre un amplificateur, un répéteur ou un prolongateur WiFi ? Les boosters W

Comment savoir si une caméra de surveillance fonctionne ?

De nos jours, de nombreux achats sont effectués via internet, et à la réception d’un produit, l’installation et la vérification est une première étape. Parfois, peu d’indices permettent de savoir si un produit fonctionne parfaitement et pousse les personnes à se dire que l’article est défectueux. Pourtant, peut-être que le produit fonctionne parfaitement, mais que le fonctionne est juste différent de l’attente et cela pousse la personne à se dire que cela ne fonctionne pas.  Plus simple encore, des manipulations peuvent être effectuées un peu trop rapidement, ou bien les conditions réunies pour le fonctionnement de l’équipement ne sont pas respectées.  Dans la vidéosurveillance, tous ses points sont souvent rencontrés, car ce ne sont pas des équipements toujours simples à installer, et malgré les modes d’emploi, une personne un peu pressée va le lire rapidement et voir au bout d’une étape que cela ne fonctionne pas et tout simplement abandonner l’installation et retourner le produit. 

Caméra infrarouge à leds invisibles

Dans cet article nous allons parler des cameras infrarouges et des types de leds infrarouges : visibles et invisibles. Il existe plusieurs solutions pour surveiller une zone sombre ou voir dans le noir total. Les caméras à ampoule LED ont par exemple l'avantage d'être perceptible par les capteurs CCD. Il y a aussi la possibilité d'associer une caméra normale à un projecteur halogène. Cependant, la meilleure alternative reste la caméra infrarouge. La caméra infrarouge présente comme avantage une faible consommation en électricité. Tout d'abord, à portée égale, si le caméra à projecteur halogène peut consommer jusqu'à 300 Watts, une caméra infrarouge, elle, n'en consomme que 4 Watts, sachant qu'elle ne s'allume que quand la zone n'est pas bien éclairée. De plus, la longueur d'onde d'une caméra infrarouge ne s'élève qu'à 850nm, ce qui est très faible. Les leds des caméras infrarouges sont quant à elles visibles par de petits po